Formation

J’ai fait mes études à Marburg ; université au sein de laquelle j’ai obtenu deux diplômes – une Licence en Philologie Française avec le Portugais en matière secondaire et une Licence en Langue et Communication. J’ai enchaîné avec un Master en Interprétation de Conférence à l’Université des Sciences Appliquées de Cologne avec la combinaison linguistique Allemand (A), Français (B) et Anglais (C). Durant mes études à Cologne, j’ai obtenu une bourse de la part de la Direction Générale de l’Interprétation de l’Union Européenne. J’ai obtenu le titre de Master en 2020 avec ma thèse de fin d’études intitulée La Ruhr et le Bassin Minier (Nord-Pas-de-Calais). Une comparaison de la transformation structurelle de deux anciennes régions centrales de l’Europe. Quel est le lien entre ma thèse de fin d’études et l’interprétation ?

Domaines de compétence

En tant qu’interprète de conférence qualifiée, je suis intéressée par divers domaines et sujets. J’ai appris à me familiariser rapidement avec de nouveaux thèmes ainsi qu’à préparer le vocabulaire nécessaire. Je bénéficie également de diverses formations, d’activités professionnelles annexes et personnelles, qui au premier abord n’ont pas de lien direct avec l’interprétation. En même temps, je bénéficie de diverses activités professionnelles secondaires, de formations et d’expériences personnelles, qui n’ont rien à voir avec l’interprétation à première vue. À titre d’exemple, j’ai travaillé pendant plusieurs années en tant qu’entraîneur d’escalade et guide plurilingue au Musée du Chocolat de Cologne – à travers ces deux postes des sujets importants sont abordés tels que le développement durable, le commerce international, l’agriculture, le tourisme et la nature. En tant qu’interprète et traductrice, je suis en capacité de faire le lien entre ces sujets et mon travail. Mes domaines de compétence sont très variés. Avec votre soutien et une planification en amont, je serai en mesure de devenir une spécialiste dans votre domaine dans le but de mener à bien votre projet. Je travaille de manière fiable et structurée et avec beaucoup d’enthousiasme. De toute évidence, je garderai confidentielle toute information reçue de votre part.

Langues

Combien de langues parlent les interprètes ?

Savoir parler une langue ne signifie pas nécessairement pouvoir interpréter d’une langue vers une autre. Pour assurer la communication entre des personnes de cultures et de langues différentes, les interprètes doivent parfaitement maîtriser les langues avec lesquelles ils travaillent, notamment connaître les spécificités culturelles et se mettre à la place des orateurs et du public.

Outra ma langue maternelle, l’allemand, je me sens complètement à l’aise en français, en anglais et en portugais. Je comprends et parle parfaitement le français, par conséquent je suis capable de travailler de l’allemand vers le français et inversement. De plus, je comprends parfaitement l’anglais et le portugais. Pour l’instant, je ne travaille que de l’anglais vers ma langue maternelle, l’allemand, mais bientôt également du portugais vers l‘allemand.

Pourquoi français, anglais et portugais ?

J’ai commencé à apprendre le français et l’anglais il y a longtemps, tandis que le portugais m’accompagne depuis mes études universitaires.

La langue française m’inspire depuis toujours – c’est la raison pour laquelle j’ai décidé, dans un premier temps, de faire des études de langues romanes. Un long séjour en France, des visites régulières aussi bien en France qu’en Belgique et la participation à plusieurs petits projets ont fait du français un compagnon permanent et omniprésent dans ma vie. Évidemment, je ne travaille pas seulement avec des locuteurs de France ou de Belgique mais également d’autres pays ou régions francophones.

J’ai aussi appris l’anglais relativement tôt et n’ai pas perdu mon niveau tout au long de mes études. Grâce à un échange linguistique et à plusieurs voyages dans des pays anglophones, j’ai appris à connaître des espaces culturels différents où on parle anglais. Aujourd’hui, je comprends des locuteurs de différentes régions – plus de temps de préparation, mieux je peux assurer l’interprétation.

Je suis entrée en contact avec le portugais pour la première fois pendant mes études de langues romanes. La simple envie d’apprendre une seconde langue romane est vite devenue une passion, qui m’a menée après mes études au Brésil et ce pendant un an. Des rapports familiaux, des amitiés et des voyages réguliers ont fait du Brésil un second « chez moi ». Bien sûr, je ne comprends pas seulement des locuteurs du Brésil mais également du Portugal ou d’autres pays lusophones.